Les Inrockuptibles
A des milliers de kilomètres de ses racines, Márcio Faraco a conçu l'un des plus beaux disques de musique brésilienne de ces dernières années. La dernière fois qu'on a été à ce point ému par une chanson brésilienne, c'était grâce à n'importe quelle production d'Antônio Carlos Jobim.
Nouvel Observateur
Deux ans après, voici le bien nommé "Interior", nouvelle étape de ce compositeur et guitariste à la voix si douce vers un art toujours plus personnel, vers un monde de lumière où flottent des sons limpides et des mots qui savent dire. Onze chansons mélancoliques, miracles de fluidité et de délicatesse.
Le Parisien
La voix feutrée et amicale, d'une douceur rare au masculin, la science de la guitare et des musiques brésiliennes au tempo lent et joueur à la fois séduisent plus que jamais.
Libération
Deux années seulement lui auront suffi pour donner une digne suite à "Ciranda", sous la supervision de l'arrangeur Wagner Tiso, vieux complice de Milton Nascimento. Le CD, intitulé "Interior", bénéficie de l'apport d'une poignée d'invités, dont le pianiste Kenny Barron, l'accordéoniste Daniel Mille ou le percussionniste Mino Cinelu. Trois figures notoires issues de la fratrie jazzy, sensibles à cette langueur émanant des mélodies mélancoliques "Le destin attend, la vie court/Le destin attend, la vie résiste", chante-t-il ainsi dans "O destino espera", l'un des plus beaux thèmes du disque.
Le Monde
Márcio Faraco est tout d'abord un excellent guitariste, au son ample et élégant. Il est aussi auteur et compositeur, sachant tracer les signes extérieurs de l'intimité par des balades confectionnées avec le savoir-faire de l'artisan.
Vibrations
"Interior" est l'album d'un artiste qui a trouvé sa voie, celle d'écrire des mots et de savoir les mettre en musique. Absolument convaincant.
Marianne
Avec "Interior", son second disque, plus introspectif et intimiste, cet héritier tardif mais affirmé du mouvement "tropicalista" transforme brillamment son premier essai. Sobres, dépouillées à l'extrême, ses superbes mélodies sont souvent empreintes de mélancolie, mais jamais tristes. Qu'on ne s'y trompe pas : en dépit de sa voix douce, et de sa modestie, Faraco est un grand.
Rolling Stone
Il aura fallu 40 ans au guitariste et chanteur brésilien Márcio Faraco pour séduire le petit monde des "professionnels de la profession", tandis que ses admirateurs applaudissaient de plus en plus fort.
Le Républicain
Ce brésilien du sud, hyper doué, déploie toute la gamme de son savoir encyclopédique, toute la palette vive et subtile de son arc-en-ciel, subtropical, la richesse et l'élégance de sa sensibilité inventive, prolifique et raffinée.
Midi Libre
Coup de Coeur. Acoustique et d'une simplicité totale, servi par des pointures (le pianiste Kenny Barron, l'accordéoniste Daniel Mille, etc.), "Interior" déroule des charmes désuets et des effluves capiteux.
L'Indépendant
Márcio Faraco. Attention géant de la musique brésilienne. Un disque qui vous fera tourner la tête et le coeur vers les plus beaux horizons intérieurs.
Guitare Classique
Dans ce recueil de poèmes en notes propice à la rêverie où se mêle tour à tour espoir et nostalgie, le sentiment est toujours juste, sans compromis. Márcio Faraco signe ici un album qui devrait ravir un public d'ores et déjà acquis ainsi que les âmes sensibles en quête de poésie.
fermer la fenêtre